les conduites addictives chez les soignants ? - MFP" /> les conduites addictives chez les soignants ? - MFP" />
Source : Acteurs publics

Comment prendre en charge les conduites addictives chez les soignants ?

Le dispositif Access, abréviation pour « Addictions consultations confidentielles entraide et soins aux Soignants », vise à prendre en charge les problèmes de conduites addictives chez les professionnels de la santé. Cette initiative du CHU de Toulouse est née de la reconnaissance du stress intense auquel sont soumis ces travailleurs, exacerbé par des facteurs tels que la surcharge de travail, l’engagement fort dans leur métier et la perception croissante d’un manque de reconnaissance. Confrontés à des conditions de travail dégradées et à un manque de moyens, les soignants sont particulièrement vulnérables aux addictions.

Le dispositif Access offre une prise en charge pluridisciplinaire confidentielle, avec la présence d’addictologues, d’infirmiers, de travailleurs sociaux et d’ergothérapeutes, dans une unité spécialement aménagée à l’hôpital de Rangueil. Cette approche vise à répondre à une demande croissante, témoignant de l’importance de briser les tabous autour des addictions chez les soignants.

Parallèlement, le CHU de Toulouse a également mis en place une initiative de prévention du burn-out et de l’épuisement professionnel, visant à repérer les professionnels de santé à risque, à leur proposer une prise en charge pluridisciplinaire et à travailler sur le maintien dans l’emploi. Les résultats initiaux montrent une forte demande pour ces services, avec un grand nombre de consultations et d’ateliers organisés, mettant en évidence la nécessité d’actions de sensibilisation, notamment auprès des étudiants en santé, sur les risques professionnels et les ressources disponibles pour y faire face.

 

 

 

 

 

Comment moderniser la Fonction publique ?

Le département de la Côte-d’Or lance son nouveau campus de la Fonction publique, baptisé Osmose, avec des travaux débutés et un investissement de 36 millions d’euros.

Comment faire de la semaine en 4 jours un outil d’équité ?

La commune de Cergy-Pontoise souhaite expérimenter la semaine en 4 jours uniquement auprès de ses agents qui n’ont pas accès au télétravail. Objectif : permettre à tout un chacun d’avoir une possibilité de souplesse dans l’organisation de son travail.