Le partenariat MFP/CNAV s’étend à 2 nouvelles régions

Un protocole d’expérimentation a été signé entre la CNAV et la MFP en novembre 2013. Initialement limité à 8 départements (11, 30, 34, 48, 66, 01, 69 et 77) et à la promotion d’actions collectives de prévention, ce protocole n’a jamais cessé d’évoluer. D’abord géographiquement, puisqu’en 2020, il pourra concerner 37 départements. Ensuite, en termes de types d’actions menées et de thématiques abordées : aujourd’hui, les retraités bénéficient d’actions originales, comme des pièces de théâtre ou des spectacles musicaux, et de nouvelles thématiques sont abordées comme la santé bucco-dentaire ou encore la sexualité. Enfin, le public auquel ces actions se destinent a lui aussi évolué, puisqu’initialement, la MFP travaillait essentiellement avec le régime général, alors qu’aujourd’hui, elle travaille de plus en plus avec l’inter-régime, favorisant une mutualisation plus importante des actions, et permettant à un public plus large d’en bénéficier. Ainsi, en Auvergne, la MFP va intégrer l’association régionale inter-régime en tant que membre associé. L’élargissement du public bénéficiaire s’opère aussi avec la mise en place d’actions intergénérationnelles, permettant l’association de retraités à des actifs, à des jeunes (étudiants), voire à des lycéens/collégiens. La MFP vient en effet d’être associée au dispositif Toit + Moi. Elle a assisté au lancement du dispositif sur Lyon le 17 octobre, évènement qu’elle a relayé, via ses mutuelles, auprès des retraités mutualistes.

Le nombre d’actions auxquelles la MFP est associée va croissant, de même que le nombre de retraités de la Fonction Publique y participant. Cependant, la quantité d’actions menées ne se réalise pas au détriment de la qualité de ces actions, comme en témoignent les retours positifs des principaux intéressés.

Dispositif Toit + Moi :
il s’agit de mettre en relation un retraité disposant d’une chambre supplémentaire et un étudiant à la recherche d’un logement. Ce dispositif de cohabitation intergénérationnelle facilite la recherche d’un logement à des conditions financières très intéressantes pour les jeunes et, pour les retraités, offre une présence rassurante. Cela leur permet en outre de conserver un « esprit jeune », et de s’ouvrir à une autre vision du monde. La cohabitation se fait sur une période courte : 6 mois, et ne vient donc pas concurrencer les associations existantes sur le logement étudiant. Une charte de cadrage sur la cohabitation intergénérationnelle solidaire a été élaborée. Le jeune verse une indemnité au retraité dont le montant varie selon les charges générées par sa présence et en fonction des menus services qu’il rend ou pas. Cette indemnité est plafonnée à 150 € par mois si l’étudiant ne s’engage à rendre aucun service, en dehors d’une présence rassurante, d’une relation aimable et bienveillante avec le retraité, et d’une curiosité minimale vis-à-vis du retraité. La plateforme dispose d’un algorithme qui permet la mise en relation de binômes retraité/jeune qui fonctionneront, par exemple, en fonction d’affinités pour certains sujets (arts, histoire, sport…). Par exemple, la CARSAT Rhône-Alpes, qui a associé la MFP au lancement du dispositif sur Lyon, finance les associations en charge de l’accompagnement des binômes senior/étudiant à hauteur de 450 € par retraité mettant une chambre à disposition, que le retraité soit ressortissant du régime général ou d’une mutuelle de la MFP.

De manière plus large, le lien intergénérationnel constitue pour la MFP un axe innovant et différenciant vis-à-vis des autres acteurs. Cette initiative est en phase avec l’objectif de la CNAV de développer toute action en lien avec cette thématique. Cette piste de travail a été proposée lors de la dernière Commission d’Action Sanitaire et Sociale de la CNAV. En effet, à l’instar de la MFP dont ce sujet est dans son ADN mutualiste, la CNAV partage cette idée de solidarité entre les générations, qui permet à chacun d’apprendre de l’autre et de s’enrichir mutuellement.

A ce titre, la MFP a participé le 16 novembre aux Silver Awards organisés par la Silver Valley, en partenariat notamment avec la CNAV et la mairie de Paris.

Tout l’après-midi, la MFP a accompagné des groupes d’étudiants et de seniors qui ont œuvré conjointement à la conception de produits au service de l’allongement de la vie des seniors (autonomes ou fragilisés) et/ou de leur entourage familial.

La Silver Valley est un lieu de confluence de centaines d’acteurs de la silver économie qui réunit sur le territoire de l’Ile-de-France les conditions propices au développement de cette filière dédiée au vieillissement et à l’autonomie des personnes âgées. La MFP travaille avec la Silver Valley depuis fin septembre. La CNAV a favorisé ce rapprochement, qui pourrait prendre la forme d’une convention.

 

4e édition des Silver Awards 

Remise des prix par le Directeur de la CNAV, Renaud VILLARD, en présence de Christiane FLOUQUET, Directeur de l’Action Sociale IDF à la CNAV.

Présentation de la remise des prix par Laurence LAFONT, Présidente de Silver Valley, aux côtés de Galla BRIDIER, Adjointe à la mairie de Paris chargée de toutes les questions relatives aux seniors et à l’autonomie.